Imprimer

La durée de référence de la formation est de 1350 heures généralement réparties sur six semestres.

Les parcours de formation sont organisés en Unités d’Enseignement (U.E.) qui constituent des ensembles cohérents :

      . UE 1 - ÊTRE ENGAGÉ DANS UNE PRATIQUE MUSICALE

      . UE 2 - ÊTRE ACTEUR DU PROJET ARTISTIQUE ET PÉDAGOGIQUE DE L'ÉTABLISSEMENT

      . UE 3 - CONNAISSANCES ET PRATIQUES ASSOCIÉES

      . UE 4 - CULTURE MUSICALE

      . UE 5 - LANGUES VIVANTES

      . UE 6 - METTRE EN ŒUVRE UN PROJET PÉDAGOGIQUE

      . UE 7 - S'INSCRIRE DANS UNE DÉMARCHE DE RECHERCHE

Chaque UE est composée de modules de cours. Les détails des UE et de leurs modules sont précisés dans les maquettes de formation du cursus DE.

La durée normale du cursus est de 6 semestres. Cette durée peut être portée à 7 ou 8 semestres de suivi effectif du cursus DE si l’étudiant doit repasser des UE ou autres cas exceptionnels.

Les partenariats établis entre l’IESM et Aix-Marseille-Université consistent en une répartition des enseignements selon leur champ de compétences privilégié. Un système de co-validation des résultats est installé.

Le suivi et l’évaluation de chaque module sont assurés par la structure concernée (IESM, Aix Marseille Université) sous l’autorité du directeur de l’IESM.

Leurs modalités sont élaborées en commun et communiquées aux étudiants.

Les volumes horaires d’enseignement peuvent être fixés sur une base semestrielle, annuelle ou sur le temps intégral de formation en fonction des besoins spécifiques de la discipline, ou de l’étudiant, ou de contraintes organisationnelles spécifiques.

La mise en œuvre des enseignements est susceptible de varier d’une année sur l’autre en fonction des directions données par l’équipe pédagogique.

Le contenu peut être différent suivant les domaines, spécialités et options et peut être adapté aux besoins spécifiques d’un étudiant au vu de son parcours antérieur.

La mise en œuvre des enseignements de l’IESM est subordonnée chaque année au vote du budget par le conseil d’administration de cette structure. Nul ne pourra donc exiger de bénéficier d’un enseignement (figurant à titre principal ou complémentaire dans l’organisation des études) qui ne serait pas prévu ou dispensé.