Imprimer

ORIENTATION DES CANDIDATS

L’établissement met en place un entretien d’information et d’orientation personnalisé pour les candidats qui en font la demande, préalablement à leur inscription aux épreuves du concours d’entrée ou de toute procédure pouvant conduire au diplôme.

Cet entretien a pour but de les informer sur les voies d’obtention du diplôme, sur les formations répondant à leurs besoins et s’agissant des candidats relevant de la formation continue, sur les modalités de prise en charge de la formation qui leur sont ouvertes.

 

DOSSIER D’INSCRIPTION

Les dossiers d’inscription peuvent être retirés auprès de l’administration de l’IESM, ou directement sur la page dédiée du site de l'IESM pendant les périodes d’inscription définies chaque année.

Les dossiers ne sont recevables que s’ils comportent la totalité des documents demandés au moment du retrait ou du téléchargement du dossier d’inscription de l’année concernée.

En tout état de cause les dossiers complets devront parvenir impérativement à l’IESM dans les délais prévus et précisés dans les dossiers d’inscription et sur le site Internet. Tout dossier reçu hors délai sera rejeté. En prévision des épreuves des concours et examens d’entrée, le candidat devra fournir un exemplaire original des partitions interprétées aux membres du jury. Les photocopies sont interdites.

Les documents joints au dossier ne seront pas restitués.         

 

PUBLICITÉ DES CONCOURS OU EXAMENS POUR ETRE ADMIS EN FORMATION

L’admission en formation est conditionnée à la réussite à un concours d’entrée pour les candidats relevant de la formation initiale, à la réussite à un examen d’entrée pour ceux relevant de la formation continue.

Le calendrier des épreuves est disponible sur le site Internet de l’IESM, ainsi que la nature des épreuves et tout autre renseignement nécessaire.

Les candidats qui remplissent les conditions d’accès en formation sont admis à concourir, et reçoivent par courrier postal une convocation pour les épreuves écrites et orales.

 

UN NOMBRE DE PLACES EN FORMATION POUVANT ETRE LIMITE

En fonction de chaque diplôme concerné, et selon les capacités de gestion de l’IESM, le nombre de places accessibles en formation est fixé chaque année par le conseil d’administration, sur proposition du directeur.

Afin de pallier les désistements des candidats reçus, le nombre des admis peut être supérieur au nombre initialement annoncé, ce qui engendre l’établissement d’une liste d’attente.

Cette liste d’attente peut être assortie d’une liste complémentaire. La liste des candidats admis définitivement est organisée selon l’ordre alphabétique des noms et la liste complémentaire selon l’ordre de mérite.

 

CONDITIONS D’ACCES A LA FORMATION

L’accès à la formation est ouvert aux candidats qui satisfont aux critères d’admission définis par l’arrêté du 5 mai 2011 modifié relatif au diplôme d’Etat de professeur de musique et fixant les conditions d’habilitation des établissements d’enseignement supérieur à délivrer ce diplôme et qui ont satisfait aux épreuves des concours et examens d’entrée.

En dehors des conditions de recevabilité liées aux diplômes obtenus ou aux études suivies précisées par les arrêtés en vigueur, l’Etablissement ne fixe aucune limite d’âge.

Toutefois, il est rappelé que dans l’éventualité d’une inscription à un diplôme conditionné à une inscription simultanée à l’université, notamment en licence (exemple : DE et Licence), certaines conditions d’accès, d’âge, voire de niveau, spécifiques, peuvent être requises pour l’entrée en formation.

Après vérification que les candidats remplissent la totalité des conditions d’inscription à la formation, le directeur établit la liste des candidats admis à se présenter au concours d’entrée.

 

     A – CONDITIONS A REMPLIR AU TITRE DE LA FORMATION INITIALE

L’accès à la formation initiale est subordonné à la réussite du concours d’entrée.

Les candidats souhaitant se présenter au concours d’entrée doivent justifier d’être titulaires :

     1.     Du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence,

     2.     ET d’un DNOP, d’un DEM, d’une médaille d’or ou d’un 1er prix d’un établissement public de la musique, de la danse, et de l’art dramatique,

OU justifier d’être régulièrement inscrit dans une classe assurant une préparation à l'entrée dans les établissements d'enseignement supérieur de la création artistique dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, agréé par arrêté du ministre chargé de la culture, selon les termes du décret n° 2017-718 du 2 mai 2017 relatif aux établissements d’enseignement de la création artistique (section 3, Art. R. 759-9 et suivants) et de l’arrêté du 5 janvier 2018 (article 6).

Les candidats fournissent en outre un curriculum vitae et une lettre de motivation dans laquelle ils exposent leur projet de formation.

Les candidats qui ne répondent pas à ces conditions peuvent solliciter une dérogation auprès du Directeur de l’IESM.

Le Directeur peut autoriser des candidats qui ne répondent pas aux conditions fixées à se présenter au concours d’entrée, après avis d’une commission composée de  trois enseignants de l’établissement.

 

    B – CONDITIONS A REMPLIR AU TITRE DE LA FORMATION CONTINUE

L’accès à la formation continue au Diplôme d’Etat de professeur de musique est subordonné à la réussite à un examen d’entrée. Il n’existe pas de limite d’âge. Les candidats souhaitant se présenter à l’examen d’entrée doivent remplir l’une des conditions suivantes :

     . Justifier d’une pratique professionnelle en qualité d’artiste de la musique d’une durée d’au moins deux années, pouvant notamment être attestée par quarante-huit cachets sur deux ans ;

     . Justifier d’une expérience d’enseignement dans le domaine musical en qualité de salarié d’une durée d’au moins deux années, à raison de cinq heures par semaine au moins sur trente semaines par an ou leur équivalent en volume horaire annuel

     . Être titulaire du diplôme d’études musicales ou du diplôme national d’orientation professionnelle de musique, et exercer une activité d’enseignement en qualité de salarié à raison de cinq heures par semaine sur trente semaines au moins ou être engagé dans une démarche de réorientation professionnelle.

 

    C - ACCES AU PARCOURS DE ARTICULE AVEC LE DIPLOME NATIONAL SUPERIEUR PROFESSIONNEL DE MUSICIEN (DNSPM)

1. Organisation des enseignements du DE de professeur de musique dans le cadre d’un parcours articulé DNSPM/Licence

Le diplôme d’Etat de professeur de musique est un titre de niveau II, remportant 180 ECTS.

Dans le cadre d’un parcours de formation au Diplôme d’Etat articulé avec le DNSPM/Licence, l’accès aux enseignements du DE de professeur de musique est possible à partir de la seconde année du DNSPM et si réussite au concours d’entrée d’accès en L1.

2. Conditions d’admission

Peuvent solliciter une admission en parcours articulé DNSPM/Licence/DE les étudiants régulièrement inscrits en cursus DNSPM/Licence à l’IESM.

L’admission en cursus DE dans le courant d’une scolarité DNSPM+DE repose sur deux conditions : la réussite aux épreuves écrites du concours d’entrée en formation au Diplôme d’Etat, ainsi qu’à l’entretien des épreuves orales, tel que défini dans les fiches figurant en annexe du réglement des études.

 

INSCRIPTION CONJOINTE AUPRES DE AIX MARSEILLE UNIVERSITE

Tous les candidats à l’inscription à l’IESM recevront un document d’information sur la nécessité de s’inscrire conjointement en « Licence de musicologie, pole supérieur musical et musicologique » à la faculté ALLSH d’Aix-Marseille Université, sur les différentes passerelles existant entre les formations de l’IESM et celles de l’université, ainsi que sur les poursuites d’études ouvertes par ce dispositif de double diplôme. L’IESM transmet pour contrôle la liste des candidats admis en cursus DE à l’université partenaire.

Au moment de l’inscription définitive à l’IESM, les étudiants doivent se mettre directement en contact avec le service de la scolarité de l’UFR ALLSH d’Aix Marseille Université pour effectuer leur inscription administrative et pédagogique à l’université. Les candidats admis en DE doivent procéder à une inscription en licence de musicologie auprès de l’université.

Sont exemptés d’inscription en licence :

1.     Les étudiants titulaires d’une licence, d’un master ou d’un doctorat de musique ou de musicologie en France ou, après avis de la commission visée à l’article 43 du réglement des études.

2.     Les étudiants titulaires de diplômes équivalents de pays étrangers signataires aux accords de Bologne (LMD).

3.     Les étudiants titulaires de diplômes équivalents de pays étrangers hors accords de Bologne (LMD) après avis d’une commission dont la procédure est fixée par Aix Marseille Université.

L’étudiant admis en DE, déjà titulaire de diplômes, ou crédits universitaires, doit faire la demande d’un dossier de validation ou de transfert de son dossier auprès de l’université correspondante.

L’accès aux études fait l’objet d’une inscription ou d’une réinscription annuelle à l’IESM des étudiants admis dans l’année de formation concernée. Les étudiants remplissant les conditions d’accès aux études universitaires devront également procéder à leur inscription ou à leur réinscription à l’Université.

 

ETUDIANTS ETRANGERS

Les étudiants étrangers, qui ont leur résidence en France sont admis à concourir sous réserve de remplir en outre les conditions suivantes :

     . Demande d'admission préalable (DAP) obligatoire pour les étrangers titulaires d'un diplôme étranger de fin d'études secondaires, pour l’inscription concomitante à l’université,

     . Produire des justificatifs de diplômes traduits en français et, si demandé, dont l’équivalence est certifiée par un organisme reconnu (ENIC-NARIC),

     . Justifier d’une connaissance suffisante de la langue française (attestation de réussite à un test (B2 à minima), au moyen d’un certificat émanant d’un organisme agréé par le gouvernement français (ex : Alliance française, CIEP, etc. …)

L’inscription des étudiants étrangers après admission ne sera définitive que si, à la date de leur inscription ils sont en possession des documents nécessaires permettant le séjour sur le territoire français (visa, carte de séjour pour les étudiants hors Europe).

 

CANDIDATS NON TITULAIRES DU BACCALAUREAT

Les étudiants majeurs en formation initiale, non titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence doivent pouvoir justifier de l’obtention du DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) avant le début de la formation. A défaut, leur inscription à l’IESM pourra être annulée.

 

ETUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP (ORGANISATION DES EPREUVES, SCOLARITE)

Les étudiants en situation de handicap ne sont pas exclus des cursus proposés.

Les candidats en situation de handicap sont ceux qui présentent, au moment des épreuves, un handicap tel que défini à l’article L. 114 du Code de l’action sociale et des familles, dont la rédaction est à ce jour la suivante : « constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un poly handicap ou d’un trouble de la santé invalidant ».

Les candidats en situation de handicap peuvent bénéficier d’aménagements d’épreuves qui ont pour objet de rétablir l’égalité entre les candidats.

Ces mesures d’aménagement sont les suivantes :

     . Installation matérielle adéquate (sujets et partitions agrandis, sujets et partitions traduits en braille, ordinateur, table ou chaise spécifique, amplification, …),

     . Assistance en personnel (secrétaire rédigeant sous dictée, interprète, …),

     . Temps supplémentaire pour les épreuves écrites, instrumentales, orales ou pratiques (1/3 temps supplémentaire du temps imparti pour l’épreuve).

Pour pouvoir bénéficier de cet (ces) aménagement(s), il faut adresser une demande à l’un des médecins désignés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Un des médecins désignés par la CDAPH apprécie les aménagements qui lui apparaissent nécessaires :

     . au vu de la situation particulière du candidat ;

     . au vu des informations médicales actualisées transmises à l’appui de sa demande ;

     . en tenant compte des conditions de déroulement de la scolarité, de la nature de la discipline pratiquée par l’étudiant et notamment des aménagements réalisables.

Un certificat établi par le médecin agréé doit faire mention du type d’aménagement requis en fonction du candidat (pour les épreuves orales, il doit notamment préciser si le temps supplémentaire est attribué à la préparation et/ou à l’épreuve d’entretien avec le jury).

Ce certificat est ensuite transmis, au moins 2 mois avant le début des épreuves des concours et examens d’entrée et de sortie à l’IESM qui mettra en œuvre les aménagements.

 

AUTRES CONDITIONS D’ACCES.  

    A - SCOLARITE ENTAMEE DANS UN AUTRE ETABLISSEMENT D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR QUE L’IESM

Un candidat justifiant être régulièrement inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur habilité à délivrer le diplôme d’État, et souhaitant poursuivre son cursus au sein de l’IESM, doit en adresser la demande par courrier au Directeur de l’IESM. Le Directeur se prononce à l’issue d’un entretien avec le candidat, et après avis d’une commission composée d’au moins trois enseignants de l’établissement, dans la limite des places disponibles, lesquelles sont fixées par le Président de l’IESM.

Pour les candidats admis, conformément à l’article 7 de l’arrêté du 5 mai 2011 modifié, et après étude de l’ensemble des documents de leur dossier (éléments de formation validés, descriptif de projets et travaux…), le Directeur valide les compétences et connaissances acquises dans un autre cadre et fixe la durée et l’organisation de la formation en conséquence pour chaque candidat, par le biais de la VAA.

 

    B – ETUDIANTS ISSUS D’UN CURSUS DNSPM DANS UN AUTRE ETABLISSEMENT

Les étudiants issus d’un autre établissement, en cours de cursus en formation initiale conduisant au diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM), ou venant d’achever ce cursus, peuvent accéder à la formation initiale au diplôme d’État de l’IESM après réussite aux épreuves écrites et orales du concours d’entrée.

La temporalité de cette formation complémentaire est modulable : elle est définie au cas par cas, après l’étude par le directeur de la pertinence de la démarche de l’étudiant au regard de son projet professionnel et de formation, et l’étude du volume d’acquis antérieurs au titre des enseignements universitaires et des enseignements DNSPM préalablement dispensés.

 

    C – CANDIDATS DEJA TITULAIRES D’UN DE DELIVRE PAR L’IESM

Les candidats déjà titulaires d’un diplôme d’État délivré à l’issue d’une formation suivie à l’IESM, et postulant un autre diplôme d’État dans une nouvelle discipline – domaine ou option, sont dispensés des épreuves écrites du concours d’entrée.

 

RECAPITULATIF DES PIECES A FOURNIR POUR LE DOSSIER D’INSCRIPTION ET L’ENTREE A L’IESM

Fournir les documents suivants :

• Photocopie de la pièce d’identité (recto/verso pour les cartes d’identité)
• Photocopie du diplôme de baccalauréat (ou diplôme équivalent : DAEU, etc.) + relevé de notes
• Photocopie du DEM complet ou du DNOP dans la discipline présentée au concours /examen
• Photocopie des relevés de notes en licence de musicologie (si parcours musicologique antérieur) ou autre formation artistique
• 1 photo d’identité
• Le règlement par chèque des frais d’inscription au concours (frais de dossier), libellé à l’ordre de l’IESM
• Attestation de paiement de la CVEC
• 1 lettre de motivation
• 1 curriculum vitae, détaillant notamment les études générales ainsi que le parcours musical antérieur (discipline, établissement, année, niveau(x) atteint(s), récompense(s) obtenue(s))
• Les demandes de dérogation au baccalauréat, DEM ou DNOP, limite d’âge, accompagnées des justificatifs nécessaires (attestations, certificats, etc.)
• 1 attestation d’assurance responsabilité civile

Pour les candidats de nationalité étrangère (EEE et hors EEE) :

     - traduction officielle assermentée de l’ensemble des documents suivants : diplôme équivalent au baccalauréat + relevé de notes, équivalent au DEM ou DNOP, licence de musicologie

Pour les candidats hors EEE :

     • récépissé de dépôt de dossier de DAP auprès de l’université

En supplément pour les candidats de nationalité étrangère hors EEE :

     • Photocopie du titre de séjour en cours de validité

     • Photocopie de l’un des visas suivants (à l’exclusion de tout autre) : Étudiant-concours, Étudiant, Long séjour 6 mois. 

 

VALIDATION DES ACQUIS ANTERIEURS (VAA)

Les candidats admis en formation auprès de l’IESM peuvent solliciter la validation de certaines compétences ou connaissances acquises dans un autre cadre.

La validation de ces compétences ou connaissances prendra la forme de dispenses d’enseignement totales ou partielles, pouvant permettre d’alléger ou de raccourcir le parcours de formation.

Le Directeur de l’Etablissement valide après l’entrée en formation initiale ou continue, au vu du dossier et des résultats de l’examen ou du concours d’entrée et, le cas échéant, en cours de cursus, les compétences et connaissances acquises dans un autre cadre.

Il fixe la durée et l’organisation de la formation en conséquence pour chaque candidat.

Le Directeur peut prononcer cette validation sur titre, après avis sur dossier d’une commission composée du directeur des études de l’établissement, d’un enseignant de l’unité musique de l’établissement, et d’un représentant de l’université partenaire, nécessairement enseignant dans la formation, ou, en cas d’indisponibilité, d’un autre enseignant de l’unité musique de l’établissement.

Le Directeur peut prononcer cette validation sur test à la demande du candidat ou si cela s’avère pertinent. Une fiche récapitulative de l’ensemble des dispenses obtenues permettra d’identifier le cursus de chaque étudiant ainsi que sa durée, dès le début de l’année universitaire.

Dans le cas d’une inscription conjointe à l’université, il convient que le candidat se rapproche de l’université, afin de connaitre les modalités de VAA mises en œuvre par celle-ci et les unités de valeur auxquelles il peut prétendre à être dispensé.

La validation donne lieu à la dispense d’une partie ou de la totalité d’une UE, ainsi qu’à l’attribution des crédits ECTS correspondants.

 

LES AMENAGEMENTS DE SCOLARITE

Les étudiants souhaitant un aménagement de scolarité doivent obtenir l'accord de la direction des études après avoir effectué une demande écrite motivée. Dans le cadre du cycle d'étude, la décision précisera les modalités définitives de validation du cycle du diplôme. Il relèvera alors de la responsabilité de l’étudiant de respecter ce nouvel engagement.

Les aménagements de scolarité peuvent prendre la forme suivante :

      . une adaptation de scolarité : des enseignements sont substitués à ceux normalement prévus par la maquette pédagogique. L'adaptation est décidée par la direction des études,

      . un étalement de scolarité : des enseignements sont reportés à un semestre ultérieur, dans le respect de la progression pédagogique du cycle d'étude. La validation de l'année, du cycle d'étude ou du diplôme est reportée d'autant. Tout étalement entraîne des frais de scolarité/formation et de sécurité sociale supplémentaires à hauteur de l’année engagée,

     . une suspension de scolarité : l'étudiant n'est provisoirement plus considéré comme étudiant à l’IESM. L'étudiant ne règle pas les droits de scolarité et ne peut bénéficier des avantages qui lui sont associés, en particulier d'une convention de stage. Il recouvre son statut d'étudiant à l'issue de la période de suspension.

Tout semestre débuté entraîne le paiement des droits de scolarité.