Imprimer

Évaluation des études et délivrance du diplôme

Le diplôme d’Etat de professeur de musique est obtenu sur la base d’une évaluation continue et d’une évaluation terminale. Le suivi et l’évaluation de chaque module est assuré par la structure concernée (IESM, Aix Marseille Université) sous l’autorité du directeur de l’IESM. Ces modalités seront élaborées en commun et communiquées aux étudiants.

Ainsi, l’évaluation des étudiants s’effectue sous plusieurs formes :

      . Evaluation formative, dite aussi contrôle continu : a pour fonction de favoriser la progression des apprentissages et de renseigner l’étudiant et l’enseignant sur les acquis ou les éléments à améliorer. Elle vise des apprentissages précis.

     . Evaluation sommative : en fin de processus de formation pour mesurer les acquis lors des les épreuves terminales.rminales.

 

ÉVALUATION

a) Organisation du contrôle des connaissances

Les enseignements semestriels donnent lieu à une évaluation des acquis dont les modalités d’organisation relèvent du seul choix de l’IESM dans le respect de la règlementation.

Dans cette perspective, deux types d’organisation du contrôle des connaissances sont possibles au sein d’une UE :

     . Les connaissances sont évaluées à l’issue d’une combinaison entre contrôle terminal et contrôle continu selon des pondérations fixées par l’IESM (UE 1,2,6,7).

     . Les connaissances sont évaluées au moyen d’un contrôle continu intégral (CCI). Lorsque le CCI est instauré, celui-ci se compose d’au moins trois épreuves réparties dans le semestre, majoritairement organisées en présentiel.

Aucune des épreuves organisées dans le cadre du CCI ne peut représenter plus de 50% de la note finale à l’enseignement concerne (UE 3,4,5).

b) Organisation des sessions d’examen

Pour les UE 3,4,5 : quel que soit le type d’organisation du contrôle des connaissances retenues, deux sessions d’examens sont proposées : les UE devant être réévaluées en seconde session seront celles qui n’auront été acquises ni par capitalisation ni par compensation à l’issue de la première session. Pour les travaux pratiques ainsi que pour les UE et éléments constitutifs d’UE ayant fait l’objet d’un contrôle continu partiel durant le semestre, l’opportunité de conserver ou non les notes de contrôle continu de la session 1 pour la session 2 est laissée à l’appréciation de la composante.

c) Obligation d’assiduité

Les étudiants inscrits au titre d’une formation sont soumis à une obligation d’assiduité concernant l’assistance aux pratiques faisant partie du cursus. Toute dérogation éventuelle à cette règle sera exercée dans des conditions fixées par la composante. La présence a toutes les épreuves de session 1 est obligatoire (examens terminaux de fin de semestre et épreuves de contrôle continu). Tout étudiant concerné par la seconde session est tenu de se présenter aux épreuves des UE non acquises en session 1 selon des modalités précisées par l’IESM. Dans le cas contraire, il sera automatiquement déclaré ajourné à la seconde session, sans application des règles de compensation précisées dans le paragraphe.

d) Critères de validation des connaissances appliqués dans l’Etablissement

Modalités de validation

Une UE est acquise par capitalisation des lors que sa note est supérieure ou égale a 10/20.

Si l’UE comporte des éléments constitutifs, la note de l’UE est obtenue par calcul de la moyenne pondérée des éléments qui la composent. Dans ce cas, les coefficients respectifs des éléments constitutifs de l’UE sont les ECTS propres à chaque module.

Les UE se compensent entre elles au sein d’un même semestre (y compris stage) : lorsque la note d’une UE est inférieure à 10/20 mais que la note moyenne de l’ensemble des UE est supérieure ou égale à 10/20, l’UE est alors validée par compensation.

Toute UE obtenue, par capitalisation ou par compensation, l’est définitivement, sans possibilité de renonciation. Si l’UE obtenue est constituée de plusieurs éléments, ces derniers sont également considérés comme définitivement validés, quelle que soit la note attribuée à chaque élément constitutif de l’UE. De même sont capitalisables les éléments constitutifs des unités d’enseignement, dont la valeur en crédits est également fixée.

Semestre La note du semestre est obtenue par calcul de la moyenne pondérée des UE qui le composent. Les crédits attribués à chaque UE sont utilisés comme coefficients pour le calcul des moyennes générales au semestre, à l’année et au diplôme.

     . les semestres 1 et 2 se compensent à l’intérieur de la 1e année de licence,

     . les semestres 3 et 4 se compensent à l’intérieur de la 2e année de licence,

     . les semestres 5 et 6 se compensent à l’intérieur de la 3e année de licence.

Les semestres relevant de niveaux différents ne peuvent se compenser entre eux a l’intérieur de la licence.

Validation de l'année L’année est validée dès lors que la moyenne des deux semestres qui la composent est supérieure ou égale a 10/20 (que les deux semestres soient capitalisés, ou que l’un d’entre eux soit compensé). Si deux semestres se compensent au sein d’une même année, les 60 crédits annuels sont considérés comme acquis.

Délivrance du DE : elle est subordonnée à la validation de chacune des trois années qui la composent et entraine l’obtention de 180 crédits.

Les première, deuxième et troisième années de DE ne se compensent pas entre elles.

 

NOTES ÉLIMINATOIRES ET CONSÉQUENCES SUR LA SCOLARITÉ

Au sein du DE, il existe des notes éliminatoires.

UE1 : pratique artistique

La validation de l’unité d’enseignement 1 est conditionnée :

     . À l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation continue de l’UE,

     . Et à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation artistique terminale en fin de cycle,

     . Et à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation de l’entretien terminal de fin de cycle,

Dans le cas où un candidat obtient une note inférieure à 10/20 à l’évaluation artistique terminale et/ou à l’évaluation de l’entretien terminal, il peut solliciter de suivre une année supplémentaire d’études à l’issue de laquelle il représentera la ou les épreuves terminales à laquelle/auxquelles il a échoué. L’étudiant doit motiver sa demande par courrier au Directeur de l’IESM.

UE2 : Projet artistique à vocation pédagogique

La validation de l’unité d’enseignement 2 est conditionnée à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation terminale du projet artistique à vocation pédagogique.

L’évaluation terminale du projet artistique à vocation pédagogique est la combinaison :

     . De la note moyenne obtenue au contrôle continu du semestre dans l’UE, comptant pour 50%,

     . De la note obtenue au contrôle terminal, comptant pour 50%.

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est supérieure ou égale à 10/20, l’UE est validée.

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est inférieure à 10/20, l’UE n’est pas validée. Le candidat devra à nouveau être convoqué pour présenter les épreuves de cette UE. Si le candidat obtient de nouveau une note inférieure à 10/20 à cette nouvelle présentation, il sera déclaré ajourné.

UE6 : pratique pédagogique

La validation de l’unité d’enseignement 6 est conditionnée :

     . À l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation continue de l’UE,

     . Et à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation pédagogique terminale en fin de cycle.

Dans le cas où un candidat obtient une note inférieure à 10/20 à l’évaluation terminale de l’UE, il peut solliciter de suivre une année supplémentaire d’études à l’issue de laquelle il représentera l’épreuve terminale à laquelle il a échoué.

L’étudiant doit motiver sa demande par courrier au Directeur de l’IESM.

UE7 : mémoire de recherche

La validation de l’unité d’enseignement 7 est conditionnée à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation terminale du mémoire de recherche.

L’évaluation terminale du mémoire de recherche est la combinaison :

     . De la note moyenne obtenue au contrôle continu de l’ensemble des semestres de l’UE, comptant pour 50%,

     . De la note obtenue au contrôle terminal, comptant pour 50%.

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est supérieure ou égale à 10/20, l’UE est validée.

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est inférieure à 10/20, l’UE n’est pas validée. Le candidat devra à nouveau être convoqué pour présenter les épreuves de cette UE. Si le candidat obtient de nouveau une note inférieure à 10/20, il sera déclaré ajourné.

 

RÈGLES DE PROGRESSION

Pour accéder à l’année supérieure, un étudiant doit avoir validé l’année en cours (obtention des 60 crédits de L1 nécessaire pour passer en L2, obtention des 60 crédits de L2 nécessaire pour passer en L3). Dans le cas contraire, l’étudiant est déclaré ajourné. Néanmoins, sous certaines conditions, et sur décision du jury, certains aménagements sont possibles :

     . Un étudiant ajourné ayant acquis au moins 30 crédits sur les 60 crédits annuels peut être autorise à présenter par anticipation certaines UE de l’année supérieure, dans une limite de 18 crédits. Il est alors déclaré ajourné redoublant (AJRE) ;

     . Un étudiant ajourné ayant acquis au moins 48 crédits sur les 60 qui constituent l’année peut être autorisé à s’inscrire dans l’année supérieure : il est alors déclaré ajourné autorisé à continuer (AJAC). En tout état de cause, l’IESM demeure souverain quant à la mise en œuvre effective de ces aménagements. L’accès à la troisième année de la licence n’est possible que si l’étudiant a entièrement validé la première année.

 

ÉVALUATION TERMINALE

Les unités d’enseignement 1, 2, 6, 7 donnent chacune lieu à une ou plusieurs évaluations terminales

 

ECHEC AUX ÉPREUVES TERMINALES

Dans le cas où un candidat obtient une note inférieure à 10/20 à une ou plusieurs évaluations terminales des UE 1 et 6, il peut solliciter de suivre une année supplémentaire d’études à l’issue de laquelle il représentera la ou les épreuves terminales à laquelle/auxquelles il a échoué. L’étudiant doit motiver sa demande par courrier au Directeur de l’IESM.

Le Directeur peut après consultation du Directeur des études et de 3 enseignants, et le cas échéant un entretien avec le requérant, autoriser l’étudiant à suivre une année d’études supplémentaire. Cette disposition n’est valable que dans la limite d’une seule nouvelle présentation pour chacune des épreuves terminales.

La demande du requérant est notamment évaluée au regard des critères suivants :

     . Assiduité, investissement dans la formation

     . Comportement et communication

     . Perspectives d’évolution au regard des résultats obtenus

     . Nombre d’épreuves terminales à repasser

     . Capacité de gestion de la structure

La réponse est notifiée au requérant par courrier avec accusé de réception dans les meilleurs délais, et assortie le cas échéant des modalités pédagogiques et administratives induites définies par la commission.