formation_bandeau-diplomante_initiale-IESM-Institut_d_Enseignement_Superieur_Musique_EuroMediterranee-formation_enseignant_aix_en_provence.jpg

DIPLÔME NATIONAL SUPERIEUR PROFESSIONNEL DE MUSICIEN
(DNSPM)

 Niveau II - 180 ECTS – 3 années d’études - 1350 heures

 

Cursus articulé avec la Licence de Musicologie en partenariat avec l'UFR Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines (UFR ALLSH) d'Aix-Marseille Université

Logo allsh cmjn

 

Le DNSPM peut faire l’objet :
     . D’un double cursus DNSPM/Licence en 3 ans
     . D’un simple cursus DNSPM seul (si Licence validée) en 3 ans
     . D’un double cursus DNSPM/DE (si Licence validée) en 4 ans
     . D’un triple cursus DNSPM/Licence/DE en 4 ans

L’IESM est habilité à délivrer le DNSPM pour la spécialité « instrumentiste-chanteur » dans les domaines et disciplines suivantes :
· Domaine des musiques classiques à contemporaines : disciplines violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte traversière, hautbois, clarinette, basson, trompette, trombone, cor, tuba, percussions, piano, harpe

 
AIX-MARSEILLE UNIVERSITÉ

Aix-Marseille Université rassemble 74 000 étudiants dont 10 000 étudiants internationaux. Fidèle à l’héritage méditerranéen, Aix-Marseille Université est le fruit de la fusion des trois Universités de Provence, de la Méditerranée et Paul Cézanne. Aix-Marseille Université est aujourd’hui la plus grande université francophone au monde, faisant ainsi d’Aix et Marseille un pôle universitaire de renommée mondiale.

Largement dotée en filières fondamentales et professionnalisées (Licences, Masters, Doctorats, Licences Pro, diplômes d’ingénieurs, diplômes d’Etat de santé, DUT), Aix-Marseille Université dispense des enseignements multiples et de qualité dans 5 grands secteurs disciplinaires : Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines ; Droit et Sciences Politiques ; Economie et Gestion ; Santé ; Sciences et Technologies. C’est au sein de l’UFR Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines (ALLSH), implantée sur le campus d’Aix-en-Provence, qu’est dispensée la formation de licence musicologie. 

 

 

Concours d'entrée 2019

 

Ouverture des inscriptions sur le site internet : du 15 janvier au 23 mars 2019

Epreuve instrumentale et entretien: du 8 avril au 17 avril 2019


 


 

L'EQUIPE PEDAGOGIQUE - DNSPM

Disciplines instrumentales



Instruments polyphoniques – Percussions

Georges PLUDERMACHER

Piano

Emmanuel STROSSER

Piano

Catherine MICHEL

Harpe

Anne BERTIN-HUGAULT

Accompagnement/Réduction/Transposition

Frédéric MACAREZ

Percussions


Cordes

Boris GARLITSKY

Violon

Bruno PASQUIER

Alto

Frédéric AUDIBERT

Violoncelle

Bernard CAZAURAN

Contrebasse


Bois

Catherine CANTIN

Flûte traversière

Patrick MESSINA

Clarinette

Armel DESCOTTE

Hautbois

Lola DESCOURS

Fagott


Cuivres

Frédéric MELLARDI

Trompette

André CAZALET

Cor

Jonathan REITH

Trombone


Pratiques Collectives

Jean-Claude PENNETIER

Musique de chambre

Joël NICOD

Musique de chambre

Luc DEDREUIL

Musique de Chambre


Déchiffrage

Xavier FRANCK

Déchiffrage cordes

Marc BADIN

Déchiffrage bois

Vincent ROBINOT

Déchiffrage cuivres

Anne BERTIN-HUGAULT

Déchiffrage piano

Pratiques musicales complémentaires

Alex GRILLO

Improvisation

Christophe FLOQUET

Ecriture, arrangement,

Roland HAYRABEDIAN

Esthétiques complémentaires - Direction d'ensembles instrumentaux

Thierry RIBOULET

Esthétiques complémentaires (Musiques actuelles/Jazz)

Compétences transversales

Cyril PELEGRIN

MAO/Techniques du son/Sonorisation

Sabine WEILL

Gravure assistée par ordinateur

Patrick ROGER

Préparation aux concours - Gestion du trac

Lydie GRONDIN

Environnement professionnel du spectacle vivant - Méthodologie et élaboration d'un projet de production

Thierry RIBOULET

Projet artistique personnel : définition, méthodologie, suivi, accompagnement, réalisation

Informations utiles & tarifs DNSPM

Inscription

Ouverture des inscriptions sur le site internet : 15 janvier 2019

Tarifs

Frais d'inscription au concours d'entrée : 85€ ( boursiers : exonérés )

Frais de scolarité : 500€ ( les frais de scolarité payés à l'Université seront déduits de ce montant )

Pour plus de renseignements

Pôle pédagogique de l'IESM :

Téléphone : 04 42 60 43 41

Email : polepedagogique@iesm.fr

 

 

Informations

 

Organisation du cursus DNSPM

Durée et contenu de la formation

La durée de référence de la formation est de 1350 heures généralement réparties sur six semestres.

Les parcours de formation sont organisés en Unités d’Enseignement (U.E.) qui constituent des ensembles cohérents articulant différents modules :

·       UE 1 Enseignements de la spécialité

·       UE 2 ×Pratiques complémentaires

·       UE 3 Connaissances et pratiques associées

·       UE 4 Culture musicale

·       UE 5 Langues vivantes

Ces UE sont composées de modules de cours. Les détails des UE et de leurs modules sont précisés dans les maquettes de formation du cursus DNSPM :

     Discipline Piano

     Disciplines instruments de l'orchestre

La durée normale du cursus est de 6 semestres. Cette durée peut être portée à 7 ou 8 semestres de suivi effectif du cursus DNSPM si l’étudiant doit repasser des UE ou autres cas exceptionnels.

Les partenariats établis entre l’IESM et Aix-Marseille-Université consistent en une répartition des enseignements selon leur champ de compétences privilégié. Un système de co-validation des résultats est installé.

Le suivi et l’évaluation de chaque module sont assurés par la structure concernée (IESM, Aix Marseille Université) sous l’autorité du directeur de l’IESM.

Leurs modalités sont élaborées en commun et communiquées aux étudiants.

Les volumes horaires d’enseignement peuvent être fixés sur une base semestrielle, annuelle ou sur le temps intégral de formation en fonction des besoins spécifiques de la discipline, ou de l’étudiant, ou de contraintes organisationnelles spécifiques.

La mise en œuvre des enseignements est susceptible de varier d’une année sur l’autre en fonction des directions données par l’équipe pédagogique.

Le contenu peut être différent suivant les domaines, spécialités et options et peut être adapté aux besoins spécifiques d’un étudiant au vu de son parcours antérieur.

La mise en œuvre des enseignements de l’IESM est subordonnée chaque année au vote du budget par le conseil d’administration de cette structure. Nul ne pourra donc exiger de bénéficier d’un enseignement (figurant à titre principal ou complémentaire dans l’organisation des études) qui ne serait pas prévu ou dispensé.


Textes de référence

1. textes de référence
 
Le diplôme national supérieur professionnel de musicien est régi par les textes réglementaires suivants :
·       Décret 2007-1678 du 27 novembre 2007
·       Arrêté du 1er février 2008 relatif au DNSPM

Le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au niveau II de la nomenclature interministérielle des niveaux de certification.

Le DNSPM équivaut à l'acquisition de 180 crédits européens (E.C.T.S.1).

L’organisation des études et la délivrance du DNSPM font l’objet du règlement des études adopté par délibération en date du 20 décembre 2018 et 13 février 2019 du conseil d’administration de l’IESM.

 

2. disciplines habilitées


L’IESM est habilité à délivrer le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM), par décision ministérielle en date du 1er  juillet 2016. L’IESM assure la formation en partenariat avec Aix-Marseille Université. 

Projet pédagogique

Le projet pédagogique pour le DNSPM est fondé sur la volonté d’accompagner individuellement les étudiants musiciens dans leurs parcours professionnalisants. Celui-ci est placé dans les différentes situations que recouvrent les métiers d'artiste musicien :

·       En lui proposant une formation dans laquelle la culture, la pratique, la dimension créative et l’autonomie sont intimement mixées

·       En l’accompagnant de manière personnalisée dans son projet artistique tenant lieu d’épreuve terminale)

·       En le préparant à devenir artiste professionnel, grâce à des mises en situations variées, et des stages dans des structures professionnelles de diffusion, de création en l’accompagnant sur les démarches et les rencontres avec les partenaires essentiels à la construction, l’élaboration, la réalisation d’un projet musical professionnel.

ORIENTATION N°1 : LA COMPLEMENTARITE ENTRE EXCELLENCE ET CREATIVITE

La formation proposée dans le cadre du DNSPM concilie l’exigence de l’excellence artistique et instrumentale et sa transposition vers le monde professionnel du spectacle vivant. Pour l’ensemble des esthétiques et des disciplines du cursus, le domaine d’expertise porte sur la pratique et la maitrise des répertoires les plus larges possibles, avec une forte implication dans les domaines de la musique de notre temps, intégrant maitrise du geste instrumental, connaissance de la facture de son instrument, mais aussi des techniques de manipulation électronique du son.

Ce domaine d’expertise inclut nécessairement un approfondissement des techniques d’improvisation, comme de l’écriture et de la composition, l’initiation à des esthétiques complémentaires à la discipline principale, à la fois participant du développement de la créativité et constituant autant d’éléments supports pour la mise en œuvre du projet artistique personnel de chaque étudiant dans son intégralité, y compris en association avec les divers champs du possibles du spectacle vivant (théâtre, danse) et des arts visuels.

ORIENTATION N°2 : L’INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES APPRENTISSAGES

La culture musicale et musicologique constitue le levain d’une pratique musicale professionnelle autonome. Au-delà de l’acquisition d’un corpus de connaissances, elle vise à donner des outils méthodologiques permettant leur approfondissement comme leur mise en perspective dans un contexte actuel de création et d’interprétation.

Elle vise également au développement de l’esprit critique, et à l’acquisition des outils permettant la présentation et l’argumentation d’un point de vue ou d’un projet artistique.

Enfin, elle constitue une partie fondamentale de l’élaboration du projet personnel de l’étudiant. Dans la construction, l’élaboration et la mise en pratique de son projet, le domaine de la culture doit apparaître sous des formes multiples :

·       Écriture de flyers et de programmes au contenu délivrant des informations historiques, culturelles, contextuelles, philosophiques

·       Présentation et « mise en scène » du set avec présence de thèmes affirmés, prise de paroles et articulations donnant un sens et un fond aux œuvres présentées

·       Mise en œuvre d’un programme dans des lieux culturels identifiés soutenant un propos convaincu

ORIENTATION N°3 : LE LIEN AVEC LE MONDE PROFESSIONNEL DU SPECTACLE VIVANt

L’accompagnement de l’émergence repose sur trois axes :

A - L’entreprenariat culturel

·       La connaissance du milieu professionnel, des institutions, du réseau du spectacle vivant et de ses métiers

·       Des connaissances administratives et juridiques liées à la gestion des carrières

B - La maitrise de la chaine de production d’un spectacle et des outils afférents

·       L’élaboration d’un dossier de production

·       La maitrise des outils techniques et technologiques permettant l’enregistrement d’une maquette, la production d’un spectacle

C - Une formation de terrain par des mises en situations professionnelles variées

·       Des stages d’immersion, d’observation, dans des structures de diffusion, de création

·       La pratique d’orchestre au sein d’ensembles professionnels

·       La production d’un projet artistique personnel adossée à l’obtention du diplôme, une réalisation encadrée dans une structure « pilote » (de diffusion, de création, associative etc..)

ORIENTATION N°4 : LA DIFFUSION ET LA MÉDIATION

Les outils de communication ont changé et ont gagné l’ensemble des couches sociales quels que soient les domaines culturels. Pour ce qui concerne la musique, internet donne immédiatement accès à tous les champs esthétiques : on peut lire, écouter et voir. L’arrivée d’une électronique souple et facilement utilisable, permettant de traiter le son mais aussi l’image, modifie le rapport à la scène.

La médiation permet, pour un public soumis à de nombreuses sollicitations pour lesquelles il n’a pas les clés, de mieux situer le contexte esthétique, historique dans lequel s’inscrivent les pièces qu’ils vont entendre. Une bonne médiation permet de faire le tri sur la masse potentielle d’information comme elle permet de les questionner.

Une médiation bien conduite confère au public un plus juste recul critique, une appréciation plus pertinente de ce qu’il entend et voit, lui permettant ainsi de mieux fonder sa culture par une meilleure connaissance des éléments qui la composent et leur évolution. Les concerts de musique de chambre, par la mixité des programmes et leur hétérogénéité esthétique, constituent autant d’occasions et donc d’outils pour faire l’expérience de la médiation.

Admission

ORIENTATION DES CANDIDATS
L’établissement met en place un entretien d’information et d’orientation personnalisé pour les candidats qui en font la demande, préalablement à leur inscription aux épreuves du concours d’entrée ou de toute procédure pouvant conduire au diplôme, afin de les informer sur les voies d’obtention du diplôme, sur les formations répondant à leurs besoins et s’agissant des candidats relevant de la formation continue, sur les modalités de prise en charge de la formation qui leur sont ouvertes.

DOSSIER D'INSCRIPTION
Les dossiers d’inscription peuvent être retirés auprès de l’administration de l’IESM, ou directement sur le site web de l’établissement pendant les périodes d’inscription définies chaque année.
Les dossiers ne sont recevables que s’ils comportent la totalité des documents demandés au moment du retrait ou du téléchargement du dossier d’inscription de l’année concernée.

En tout état de cause les dossiers complets devront parvenir impérativement à l’IESM dans les délais prévus et précisés dans les dossiers d’inscription et sur le site Internet. Tout dossier reçu hors délai sera rejeté. En prévision des épreuves des concours et examens d’entrée, le candidat devra fournir un exemplaire original des partitions interprétées aux membres du jury. Les photocopies sont interdites.
Les documents joints au dossier ne seront pas restitués.

PUBLICITÉ DES CONCOURS OU EXAMENS POUR ÊTRE ADMIS EN FORMATION

L’admission en formation est conditionnée à la réussite à un concours d’entrée pour les candidats relevant de la formation initiale. Le calendrier des épreuves est disponible sur le site Internet de l’IESM, ainsi que la nature des épreuves et tout autre renseignement nécessaire. Les candidats qui remplissent les conditions d’accès en formation sont admis à concourir, et reçoivent par courrier postal une convocation pour les épreuves écrites et orales.

UN NOMBRE DE PLACES EN FORMATION POUVANT ÊTRE LIMITÉ
En fonction de chaque diplôme concerné, et selon les capacités de gestion de l’IESM, le nombre de places accessibles en formation est fixé chaque année par le conseil d’administration, sur proposition du Directeur. Afin de pallier les désistements des candidats reçus, le nombre des admis peut être supérieur au nombre initialement annoncé.

Cette liste d’attente peut être assortie d’une liste complémentaire. La liste des candidats admis définitivement est organisée selon l’ordre alphabétique des noms et la liste complémentaire selon l’ordre de mérite.

CONDITIONS D'ACCÈS À LA FORMATION AU TITRE DE LA FORMATION INITIALE

L’accès à la formation initiale est subordonné à la réussite du concours d’entrée.
Les candidats souhaitant se présenter au concours d’entrée doivent justifier d’être titulaires :

     1. Du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence
     2. ET d’un DNOP, d’un DEM, d’une médaille d’or ou d’un 1er prix d’un établissement public de la musique, de la danse, et de l’art dramatique OU justifier d’être régulièrement inscrit dans une classe assurant une préparation à l'entrée dans les établissements d'enseignement supérieur de la création artistique dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, agréé par arrêté du ministre chargé de la culture, selon les termes du décret n° 2017-718 du 2 mai 2017 relatif aux établissements d’enseignement de la création artistique (section 3, Art. R. 759-9 et suivants) et de l’arrêté du 5 janvier 2018 (article 6).

En dehors des conditions de recevabilité liées aux diplômes obtenus ou aux études suivies précisées par les arrêtés en vigueur, l’Etablissement ne fixe aucune limite d’âge.

Toutefois, il est rappelé que dans l’éventualité d’une inscription à un diplôme conditionné à une inscription simultanée à l’université, notamment en licence (exemple : DNSPM et Licence), certaines conditions d’accès, d’âge, voire de niveau spécifiques peuvent être requises pour l’entrée en formation.

Les candidats fournissent en outre un curriculum vitae et une lettre de motivation dans laquelle ils exposent leur projet de formation. Les candidats qui ne répondent pas à ces conditions peuvent solliciter une dérogation auprès du Directeur de l’IESM après avis d’une commission composée de trois enseignants de l’établissement.

Après vérification que les candidats remplissent la totalité des conditions d’inscription à la formation, le Directeur établit la liste des candidats admis à se présenter au concours d’entrée.

 

INSCRIPTION CONJOINTE AUPRES DE AIX MARSEILLE UNIVERSITE
Tous les candidats à l’inscription à l’IESM recevront un document d’information sur la nécessité de s’inscrire conjointement en « Licence de musicologie, pole supérieur musical et musicologique » à la faculté ALLSH d’Aix-Marseille Université, sur les différentes passerelles existant entre les formations de l’IESM et celles de l’université, ainsi que sur les poursuites d’études ouvertes par ce dispositif de double diplôme. L’IESM transmet pour contrôle la liste des candidats admis en cursus DNSPM à l’université partenaire.

Au moment de l’inscription définitive à l’IESM, les étudiants doivent se mettre directement en contact avec le service de la scolarité de l’UFR ALLSH d’Aix Marseille Université pour effectuer leur inscription administrative et pédagogique à l’université. Les candidats admis en DNSPM doivent procéder à une inscription en licence de musicologie auprès de l’université.

Sont exemptés d’inscription en licence :
     1.     Les étudiants titulaires d’une licence, d’un master ou d’un doctorat de musique ou de musicologie en France ou, après avis de la commission visée à l’article 37
     2.     Les étudiants titulaires de diplômes équivalents de pays étrangers signataires aux accords de Bologne (LMD)
     3.     Les étudiants titulaires de diplômes équivalents de pays étrangers hors accords de Bologne (LMD) après avis d’une commission dont la procédure est fixée par Aix Marseille Université.

L’étudiant admis en DNSPM, déjà titulaire de diplômes, ou crédits universitaires, doit faire la demande d’un dossier de validation ou de transfert de son dossier auprès de l’université correspondante.

L’accès aux études fait l’objet d’une inscription ou d’une réinscription annuelle à l’IESM des étudiants admis dans l’année de formation concernée. Les étudiants remplissant les conditions d’accès aux études universitaires devront également procéder à leur inscription ou à leur réinscription à l’Université.

ETUDIANTS ETRANGERS

Les étudiants étrangers, qui ont leur résidence en France sont admis à concourir sous réserve de remplir en outre les conditions suivantes
     · Demande d'admission préalable (DAP) obligatoire pour les étrangers titulaires d'un diplôme étranger de fin d'études secondaires, pour l’inscription concomitante à l’université,
     · Produire des justificatifs de diplômes traduits en français et, si demandé, dont l’équivalence est certifiée par un organisme reconnu (ENIC-NARIC)
     · Justifier d’une connaissance suffisante de la langue française (attestation de réussite à un test (B2 à minima), au moyen d’un certificat émanant d’un organisme agréé par le gouvernement français (ex : Alliance française, CIEP, etc. …)

L’inscription des étudiants étrangers après admission ne sera définitive que si, à la date de leur inscription ils sont en possession des documents nécessaires permettant le séjour sur le territoire français (visa, carte de séjour pour les étudiants hors Europe).

CANDIDATS NON TITULAIRES DU BACCALAUREAT
Les étudiants majeurs en formation initiale, non titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence sont invités à obtenir le DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) afin de pouvoir être admis simultanément à l’AMU, université partenaire. La non obtention du baccalauréat ou de l’obtention d’un titre admis en dispense rend impossible le suivi du cursus DNSPM.

ETUDIANTS NON MAJEURS
Hormis le DE et le DUMI, pour lesquels aucun étudiant mineur à la date de début de la scolarité ne pourra être admis, les étudiants mineurs peuvent accéder à la formation au DNSPM, sous réserve d’un accord conjoint de l’université partenaire et de la détention du baccalauréat ou d’un titre admis en dispense.

ETUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP (ORGANISATION DES EPREUVES, SCOLARITE)
Les étudiants en situation de handicap ne sont pas exclus des cursus proposés.
Les candidats en situation de handicap sont ceux qui présentent, au moment des épreuves, un handicap tel que défini à l’article L. 114 du Code de l’action sociale et des familles, dont la rédaction est à ce jour la suivante : « constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un poly handicap ou d’un trouble de la santé invalidant ».

Les candidats en situation de handicap peuvent bénéficier d’aménagements d’épreuves qui ont pour objet de rétablir l’égalité entre les candidats.
Ces mesures d’aménagement sont les suivantes :

     . Installation matérielle adéquate (sujets et partitions agrandis, sujets et partitions traduits en braille, ordinateur, table ou chaise spécifique, amplification, …),
    . Assistance en personnel (secrétaire rédigeant sous dictée, interprète, …),
    . Temps supplémentaire pour les épreuves écrites, instrumentales, orales ou pratiques (1/3 temps supplémentaire du temps imparti pour l’épreuve)

Pour pouvoir bénéficier de cet (ces) aménagement(s), il faut :
Adresser une demande à l’un des médecins désignés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).
Un des médecins désignés par la CDAPH apprécie les aménagements qui lui apparaissent nécessaires :
    - au vu de la situation particulière du candidat ;
    - au vu des informations médicales actualisées transmises à l’appui de sa demande ;
    - en tenant compte des conditions de déroulement de la scolarité, de la nature de la discipline pratiquée par l’étudiant et notamment des aménagements réalisables.

Un certificat établi par le médecin agréé doit faire mention du type d’aménagement requis en fonction du candidat (pour les épreuves orales, il doit notamment préciser si le temps supplémentaire est attribué à la préparation et/ou à l’épreuve d’entretien avec le jury).
Ce certificat est ensuite transmis, au moins 2 mois avant le début des épreuves des concours et examens d’entrée et de sortie à l’IESM qui mettra en œuvre les aménagements.

AUTRES CONDITIONS D’ACCES
1 – SCOLARITE ENTAMEE DANS UN AUTRE ETABLISSEMENT D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AUTRE QUE L’IESM
Un candidat justifiant être régulièrement inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur habilité à délivrer le DNSPM, ou venant d’achever ce cursus, et souhaitant poursuivre son cursus au sein de l’IESM, doit en adresser la demande par courrier au Directeur de l’IESM. Le candidat doit néanmoins passer les concours et examens d’entrée.
La temporalité de cette formation complémentaire est modulable : elle est définie au cas par cas, après l’étude par le Directeur de la pertinence de la démarche de l’étudiant au regard de son projet professionnel et de formation, et l’étude du volume d’acquis antérieurs au titre des enseignements universitaires et des enseignements DNSPM préalablement dispensés.
Pour les candidats admis, conformément aux articles 4 et 9 de l’arrêté du 1er février 2008 modifié relatif au diplôme national supérieur professionnel de musicien et fixant les conditions d’habilitation des établissements d’enseignement supérieur à délivrer ce diplôme, et après étude de l’ensemble des documents de leur dossier (éléments de formation validés, descriptif de projets et travaux…), le Directeur valide les compétences et connaissances acquises dans un autre cadre et fixe la durée et l’organisation de la formation en conséquence pour chaque candidat, par le biais de la VAA.

B – CANDIDATS DEJA TITULAIRES D’UN AUTRE DIPLOME DELIVRE PAR L’IESM
Les candidats déjà titulaires d’un diplôme délivré à l’issue d’une formation suivie à l’IESM, et postulant au DNSPM sont dispensés des épreuves du concours ou examen d’entrée, si leur niveau instrumental dans la discipline principale choisie est avéré, sur décision du directeur de l’IESM. Dans la négative, les candidats devront passer avec succès les épreuves d’entrée au DNSPM.

RECAPITULATIF DES PIECES A FOURNIR POUR LE DOSSIER D’INSCRIPTION ET L’ENTREE A L’IESM
Fournir les documents suivants :
• Photocopie de la pièce d’identité (recto/verso pour les cartes d’identité)
• Photocopie du diplôme de baccalauréat (ou diplôme équivalent : DAEU, etc.) + relevé de notes
• Photocopie du DEM complet ou du DNOP dans la discipline présentée au concours /examen
• Photocopie des relevés de notes en licence de musicologie (si parcours musicologique antérieur) ou autre formation artistique
• 1 photo d’identité
• Le règlement par chèque des frais d’inscription au concours (frais de dossier), libellé à l’ordre de l’IESM
• Attestation de paiement de la CVEC
• 1 lettre de motivation
• 1 curriculum vitae, détaillant notamment les études générales ainsi que le parcours musical antérieur (discipline, établissement, année, niveau(x) atteint(s), récompense(s) obtenue(s))
• Les demandes de dérogation au baccalauréat, DEM ou DNOP, limite d’âge, accompagnées des justificatifs nécessaires (attestations, certificats, etc.)
• 1 attestation d’assurance responsabilité civile

Pour les candidats de nationalité étrangère (EEE et hors EEE) :
• Traduction officielle assermentée de l’ensemble des documents suivants : diplôme équivalent au baccalauréat + relevé de notes, équivalent au DEM ou DNOP, licence de musicologie

Pour les candidats hors EEE :
• Récépissé de dépôt de dossier de DAP auprès de l’université

En supplément pour les candidats de nationalité étrangère hors EEE :
• Photocopie du titre de séjour en cours de validité
• Photocopie de l’un des visas suivants (à l’exclusion de tout autre) : Étudiant-concours, Étudiant, Long séjour 6 mois.

 

VALIDATION DES ACQUIS ANTERIEURS (VAA)
Les candidats admis en formation auprès de l’IESM peuvent solliciter la validation de certaines compétences ou connaissances acquises dans un autre cadre. La validation de ces compétences ou connaissances prendra la forme de dispenses d’enseignement totales ou partielles, pouvant permettre d’alléger ou de raccourcir le parcours de formation. Le Directeur de l’établissement valide après l’entrée en formation initiale ou continue, au vu du dossier et des résultats de l’examen ou du concours d’entrée et, le cas échéant, en cours de cursus, les compétences et connaissances acquises dans un autre cadre. Il fixe la durée et l’organisation de la formation en conséquence pour chaque candidat.

Le directeur peut prononcer cette validation sur titre, après avis sur dossier d’une commission composée du directeur des études de l’établissement, d’un enseignant de l’unité musique de l’établissement, et d’un représentant de l’université partenaire, nécessairement enseignant dans la formation, ou, en cas d’indisponibilité, d’un autre enseignant de l’unité musique de l’établissement.

Le Directeur peut prononcer cette validation sur test à la demande du candidat ou si cela s’avère pertinent. Une fiche récapitulative de l’ensemble des dispenses obtenues permettra d’identifier le cursus de chaque étudiant ainsi que sa durée, dès le début de l’année universitaire.

Dans le cas d’une inscription conjointe à l’université, il convient que le candidat se rapproche de l’université, afin de connaitre les modalités de VAA mises en œuvre par celle-ci et les unités de valeur auxquelles il peut prétendre à être dispensé.

La validation donne lieu à la dispense d’une partie ou de la totalité d’une UE, ainsi qu’à l’attribution des crédits ECTS correspondants.

LES AMENAGEMENTS DE SCOLARITE
Les étudiants souhaitant un aménagement de scolarité doivent obtenir l'accord de la direction des études après avoir effectué une demande écrite motivée. Dans le cadre du cycle d'étude, la décision précisera alors les modalités définitives de validation du cycle du diplôme. Il relèvera alors de la responsabilité de l’étudiant de respecter ce nouvel engagement.

Les aménagements de scolarité peuvent prendre la forme suivante :

- une adaptation de scolarité : des enseignements sont substitués à ceux normalement prévus par la maquette pédagogique. L'adaptation est décidée par la direction des études
- un étalement de scolarité : des enseignements sont reportés à un semestre ultérieur, dans le respect de la progression pédagogique du cycle d'étude. La validation de l'année, du cycle d'étude ou du diplôme est reportée d'autant. Tout étalement entraîne des frais de scolarité et de sécurité sociale supplémentaires à hauteur de toute nouvelle année engagée.
- une suspension de scolarité : l'étudiant n'est provisoirement plus considéré comme étudiant à l’IESM. L'étudiant ne règle pas les droits de scolarité et ne peut bénéficier des avantages qui lui sont associés, en particulier d'une convention de stage. Il recouvre son statut d'étudiant à l'issue de la période de suspension. Tout semestre débuté entraîne le paiement des droits de scolarité.


Epreuves du concours d’entrée

ORGANISATION DES EPREUVES DES EXAMENS ET CONCOURS D’ENTREE A DISTANCE POUR LES CANDIDATS RESIDANT A L’ETRANGER
A tire exceptionnel, pour des candidats résidant par obligation en DOM TOM ou à l’étranger au moment des épreuves des concours et examens d’entrée, et dans l’incapacité de se déplacer, les épreuves peuvent être tout ou en partie organisées à distance, en utilisant les moyens suivants :
Epreuves orales, instrumentales : l’audition des candidats s’effectue par visioconférence ou plateforme satellitaire dans un lieu décidé par l’IESM, sécurisé et dans lequel une surveillance peut être organisée et dans lequel les conditions acoustiques sont similaires au lieu des épreuves choisi en métropole.
Les candidats résidant par obligation en DOMTOM ou à l’étranger au moment des épreuves doivent faire leur demande de passage d’épreuves dans ces conditions à l’IESM au moins 2 mois avant la date des épreuves, leur demande étant accompagnée de tout justificatif faisant état de leur impossibilité d’être présents en métropole aux jours des épreuves.

L’IESM leur précisera si les conditions de maintien d’égalité de traitement des candidats sont réunies pour accéder à leur demande, ce dispositif de passage d’épreuves à distance ne constituant en aucun cas une obligation réglementaire.

EPREUVES DES CONCOURS D’ENTREE
Le concours d’entrée comprend plusieurs épreuves. L’ordre de ces épreuves peut varier d’une année sur l’autre. Les candidats qui souhaitent entrer en formation doivent participer à l’ensemble des épreuves. Toute absence à l’une des épreuves est éliminatoire.
Les modalités de chacune des épreuves étant susceptibles de modification, les candidats sont tenus de prendre connaissance des spécificités des épreuves de l’année en cours dans les documents spécifiques à chaque discipline :

Piano

Harpe

Percussions

Violon, alto, violoncelle, contrebasse

Flûte traversière, hautbois, clarinette, fagott

Trompette, cor, trombone, tuba

Les modalités générales de ces épreuves sont les suivantes :
. Le concours d’entrée comprend des épreuves instrumentales, et un entretien.
. Les candidats qui souhaitent entrer en formation doivent participer à l’ensemble des épreuves.
. Toute absence à l’une des épreuves est éliminatoire.

Sont admis en formation, en fonction du nombre de places ouvertes chaque année au recrutement, les candidats ayant obtenus les meilleurs résultats à l’ensemble des épreuves. Les modalités générales de ces épreuves figurent dans dans les documents annexes au réglement des études téléchargeables sur le site internet de l’IESM.

EVALUATION DES ÉPREUVES DU CONCOURS D’ENTRÉE

Les jurys chargés d’évaluer les épreuves du concours d’entrée comprennent au moins :

1.     Le Directeur de l’IESM, ou son représentant, Président

2.     Un professeur de la discipline principale, enseignant ou non dans l’Etablissement

3.     Une personnalité du monde musical

Les jurys pourront comprendre, en fonction de leurs disponibilités pour la totalité des jurys, un représentant de l’université partenaire.

Le jury peut s’adjoindre d’un examinateur spécialisé de la discipline et du domaine, de l’option du candidat. Cet examinateur a une voix consultative. Les membres du jury et les examinateurs sont nommés par le directeur de l’établissement habilité à délivrer le diplôme.

Les épreuves du concours d’entrée doivent permettre au jury d’évaluer si la motivation du candidat et ses acquis, en termes de contenus et de niveau, sont en adéquation avec les prérequis attendus pour accéder à une formation supérieure préparant au DNSPM.

Tout candidat peut solliciter auprès de l’IESM le réglement des études et le règlement intérieur de l’établissement.

RÉSULTATS DES CONCOURS D’ENTREE

Le jury délibère en appréciant les résultats de l’ensemble des épreuves.

Le jury affecte à chaque candidat une note moyenne calculée à partir des notes de l’ensemble des épreuves. Celle-ci est notifiée sur la fiche d’évaluation individuelle du candidat.

En fonction des places disponibles en formation initiale au DNSPM, le directeur fixe le seuil d’admission et arrête la liste des candidats déclarés admis à l’issue du concours d’entrée, tant pour les candidats relevant de la formation initiale que de la formation continue. Il peut, le cas échéant, établir une liste d’attente.

Les décisions du jury sont sans appel. En ce qui concerne les résultats, seuls font foi les procès-verbaux consultables par voie d’affichage dans les locaux de l’IESM. Aucun résultat n’est communiqué valablement par téléphone. De même, les résultats sont consultables sur le site internet de l’établissement, avec le code individuel de l’étudiant par consultation de son compte.

 

INSCRIPTION ADMINISTRATIVE AUPRES DE L’IESM

Après admission à l’issue des épreuves d’entrée, les étudiants devront confirmer par écrit leur volonté d’inscription à l’IESM.L’étudiant admis en formation au DNSPM, déjà titulaire de diplômes, ou crédits universitaires, peut faire la demande d’un dossier de validation auprès de l’IESM

 

REPARTITION DES MODULES DE LA FORMATION ENTRE L’IESM ET L’UNIVERSITE

Pour les modules rattachés à l’IESM :
Les principes d’organisation des cours sont communiqués en début de formation. L’emploi du temps des études est arrêté en début de chaque année universitaire par le Directeur.

Des modifications d’emploi du temps peuvent, le cas échéant, intervenir au cours de l’année universitaire.

Les cours sont établis du lundi au samedi.

Des mises en situation professionnelles et stages peuvent nécessiter la présence des étudiants et stagiaires en dehors des heures habituelles de la formation.

Pour les modules rattachés à Aix-Marseille Université :
Une plaquette de présentation et des horaires de la formation est diffusée en début de formation. Des modifications peuvent intervenir en cours d’année.

Accès au parcours articulé avec le DE

ACCÈS AU PARCOURS ARTICULÉ AVEC LE DIPLÔME D’ÉTAT DE PROFESSEUR DE MUSIQUE

    1. Organisation des enseignements du DE de professeur de musique dans le cadre d’un parcours articulé DNSPM/Licence
Le diplôme d’Etat de professeur de musique est un titre de niveau II, remportant 180 ECTS.
Dans le cadre d’un parcours de formation au Diplôme d’Etat articulé avec le DNSPM/Licence, l’accès aux enseignements du DE de professeur de musique est possible à partir de la seconde année du DNSPM et si réussite au concours d’entrée d’accès en L1.

     2. Conditions d’admission
Peuvent solliciter une admission en parcours articulé DNSPM/Licence/DE les étudiants régulièrement inscrits en cursus DNSPM/Licence à l’IESM.
L’admission en cursus DE dans le courant d’une scolarité DNSPM+DE repose sur deux conditions :
·       La réussite aux épreuves écrites du concours d’entrée en formation au Diplôme d’Etat
·       La réussite à l’entretien des épreuves orales, tel que défini en annexe Fiches descriptives des épreuves

Evaluation des études

 

ÉVALUATION DES ÉTUDES ET DÉLIVRANCE DU DIPLÔME

Le DNSPM est obtenu sur la base d’une évaluation continue et d’une évaluation terminale. Le suivi et l’évaluation de chaque module est assuré par la structure concernée (IESM, Aix Marseille Université) sous l’autorité du Directeur de l’IESM. Ces modalités seront élaborées en commun et communiquées aux étudiants.

Ainsi, l’évaluation des étudiants s’effectue sous plusieurs formes :

      . Evaluation formative, dite aussi contrôle continu : a pour fonction de favoriser la progression des apprentissages et de renseigner l’étudiant et l’enseignant sur les acquis ou les éléments à améliorer. Elle vise des apprentissages précis.

     . Evaluation sommative : en fin de processus de formation pour mesurer les acquis lors des les épreuves terminales.

 

CONTENUS ET MODALITÉS DES ÉVALUATIONS INTERMÉDIAIRES ET TERMINALES PAR SPÉCIALITÉ

Le détails des contenus et modalités des évaluations du cursus DNSPM est consultable dans les annexes du réglement des études DNSPM et dans les documents suivants :

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales PIANO

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales CORDES

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales BOIS

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales CUIVRES

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales PERCUSSIONS

Contenus et modalités des évaluations intermédiaires et terminales HARPE

 

EVALUATION

a) Organisation du contrôle des connaissances
Les enseignements semestriels donnent lieu à une évaluation des acquis dont les modalités d’organisation relèvent du seul choix de l’IESM dans le respect de la règlementation.
Dans cette perspective, deux types d’organisation du contrôle des connaissances sont possibles au sein d’une UE :
-       les connaissances sont évaluées à l’issue d’une combinaison entre contrôle terminal et contrôle continu selon des pondérations fixées par l’IESM (UE 1,2).
-       les connaissances sont évaluées au moyen d’un contrôle continu intégral (CCI). Lorsque le CCI est instauré, celui-ci se compose d’au moins trois épreuves reparties dans le semestre, majoritairement organisées en présentiel. Aucune des épreuves organisées dans le cadre du CCI ne peut représenter plus de 50% de la note finale de l’enseignement concerné (UE 3, 4, 5).

b) Organisation des sessions d’examen
Pour les UE 3, 4, 5 : quel que soit le type d’organisation du contrôle des connaissances retenues, deux sessions d’examens sont proposées : les UE devant être réévaluées en seconde session seront celles qui n’auront été acquises ni par capitalisation ni par compensation à l’issue de la première session. Pour les travaux pratiques ainsi que pour les UE et éléments constitutifs d’UE ayant fait l’objet d’un contrôle continu partiel durant le semestre, l’opportunité de conserver ou non les notes de contrôle continu de la session 1 pour la session 2 est laissée à l’appréciation de la composante.

c) Obligation d’assiduité
Les étudiants inscrits au titre d’une formation sont soumis à une obligation d’assiduité concernant l’assistance aux pratiques faisant partie du cursus. Toute dérogation éventuelle à cette règle sera exercée dans des conditions fixées par la composante. La présence à toutes les épreuves de session 1 est obligatoire (examens terminaux de fin de semestre et épreuves de contrôle continu). Tout étudiant concerné par la seconde session est tenu de se présenter aux épreuves des UE non acquises en session 1 selon des modalités précisées par l’IESM. Dans le cas contraire, il sera automatiquement déclaré ajourne à la seconde session, sans application des règles de compensation précisées dans le paragraphe

d) Critères de validation des connaissances appliqués dans l’établissement


Modalités de validation : Une UE est acquise par capitalisation des lors que sa note est supérieure ou égale à 10/20.
Si l’UE comporte des éléments constitutifs, la note de l’UE est obtenue par calcul de la moyenne pondérée des éléments qui la composent. Dans ce cas, les coefficients respectifs des éléments constitutifs de l’UE sont les ECTS propres à chaque module.

Les UE se compensent entre elles au sein d’un même semestre (y compris stage) : lorsque la note d’une UE est inférieure à 10/20 mais que la note moyenne de l’ensemble des UE est supérieure ou égale à 10/20, l’UE est alors validée par compensation.

Toute UE obtenue, par capitalisation ou par compensation, l’est définitivement, sans possibilité de renonciation. Si l’UE obtenue est constituée de plusieurs éléments, ces derniers sont également considérés comme définitivement valides, quelle que soit la note attribuée à chaque élément constitutif de l’UE. De même sont capitalisables les éléments constitutifs des unités d’enseignement, dont la valeur en crédits est également fixée.

Semestre : La note du semestre est obtenue par calcul de la moyenne pondérée des UE qui le composent. Les crédits attribués à chaque UE sont utilisés comme coefficients pour le calcul des moyennes générales au semestre, à l’année et au diplôme.


     . Les semestres 1 et 2 se compensent à l’intérieur de la 1e année de licence,

     . Les semestres 3 et 4 se compensent à l’intérieur de la 2e année de licence,

     . Les semestres 5 et 6 se compensent à l’intérieur de la 3e année de licence.

Les semestres relevant de niveaux différents ne peuvent se compenser entre eux à l’intérieur de la licence.

Validation de l'année : L’année est validée des lors que la moyenne des deux semestres qui la composent est supérieure ou égale à 10/20 (que les deux semestres soient capitalisés, ou que l’un d’entre eux soit compensé). Si deux semestres se compensent au sein d’une même année, les 60 crédits annuels sont considérés comme acquis.

Délivrance du DNSPM : elle est subordonnée à la validation de chacune des trois années qui la composent et entraine l’obtention de 180 crédits.

Les première, deuxième et troisième années de DNSPM ne se compensent pas entre elles.

 

NOTES ÉLIMINATOIRES ET CONSÉQUENCES SUR LA SCOLARITÉ

Au sein du DNSPM, il existe des notes éliminatoires.

UE1 : Unité d’enseignement de la spécialité

La validation de l’unité d’enseignement 1 est conditionnée à :

-       l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation continue de l’UE

-       et à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation intermédiaire du module d’enseignement de la spécialité au cours du quatrième semestre

-       et à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation terminale du module d’enseignement de la spécialité en fin de cycle.

Si le candidat obtient une note inférieure à 10/20 à l’évaluation intermédiaire du module d’enseignement de la spécialité, il devra à nouveau être convoqué pour représenter cette épreuve. Si le candidat obtient de nouveau une note inférieure à 10/20 à cette nouvelle présentation, il sera déclaré ajourné redoublant.

Dans le cas où un candidat obtient une note inférieure à 10/20 à l’évaluation terminale du module d’enseignement de la spécialité, il peut solliciter de suivre une année supplémentaire d’études à l’issue de laquelle il représentera l’épreuve terminale à laquelle il a échoué. L’étudiant doit motiver sa demande par courrier au Directeur de l’IESM.

UE2 : Projet artistique personnel

La validation de l’unité d’enseignement 2 est conditionnée à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20 à l’évaluation terminale du projet artistique personnel.

L’évaluation terminale du projet artistique personnel est la combinaison :

-      de la note moyenne obtenue au contrôle continu de l’UE, comptant pour 50%

-      de la note obtenue au contrôle terminal, comptant pour 50%

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est supérieure ou égale à 10/20, l’UE est validée.

Si la note moyenne découlant de cette évaluation est inférieure à 10/20, l’UE n’est pas validée. Le candidat devra à nouveau être convoqué pour présenter les épreuves de cette UE. Si le candidat obtient de nouveau une note inférieure à 10/20 à cette nouvelle présentation, il sera déclaré ajourné redoublant.

 

RÈGLES DE PROGRESSION

Pour accéder à l’année supérieure, un étudiant doit avoir validé l’année en cours (obtention des 60 crédits de L1 nécessaires pour passer en L2, obtention des 60 crédits de L2 nécessaires pour passer en L3). Dans le cas contraire, l’étudiant est déclaré ajourné. Néanmoins, sous certaines conditions, et sur décision du jury, certains aménagements sont possibles :
-      un étudiant ajourné ayant acquis au moins 30 crédits sur les 60 crédits annuels, peut être autorisé à présenter par anticipation certaines UE de l’année supérieure, dans une limite de 18 crédits. Il est alors déclaré ajourné redoublant (AJRE) ;

-      un étudiant ajourné ayant acquis au moins 48 crédits sur les 60 qui constituent l’année peut être autorisé à s’inscrire dans l’année supérieure : il est alors déclaré ajourné autorisé à continuer (AJAC). En tout état de cause, l’IESM demeure souverain quant à la mise en œuvre effective de ces aménagements. L’accès à la troisième année de la licence n’est possible que si l’étudiant a entièrement validé la première année.

 

ÉVALUATION TERMINALE

Les unités d’enseignement 1 et 2 donnent chacune lieu à une ou plusieurs évaluations terminales.

 

ECHEC AUX ÉPREUVES TERMINALES

Dans le cas où un candidat obtient une note inférieure à 10/20 à l’évaluation terminale de l’UE 1 il peut solliciter de suivre une année supplémentaire d’études à l’issue de laquelle il représentera l’épreuve terminale à laquelle il a échoué. L’étudiant doit motiver sa demande par courrier au Directeur de l’IESM.

Le Directeur peut après consultation du Directeur des études et de 3 enseignants, et le cas échéant un entretien avec le requérant, autoriser l’étudiant à suivre une année d’études supplémentaire. Cette disposition n’est valable que dans la limite d’une seule nouvelle présentation pour chacune des épreuves terminales.

La demande du requérant est notamment évaluée au regard des critères suivants :

-      Assiduité, investissement dans la formation

-      Comportement et communication

-      Perspectives d’évolution au regard des résultats obtenus

-      Nombre d’épreuves terminales à repasser

-      Capacité de gestion de la structure

La réponse est notifiée au requérant par courrier avec accusé de réception dans les meilleurs délais, et assortie le cas échéant des modalités pédagogiques et administratives induites définies par la commission.

L’IESM complète son équipe pédagogique pour le cursus DNSPM et recrute :

    . Un professeur de musique de chambre avec piano

    . Un professeur d'alto

    . Un professeur de trombone

Consultez les fiches de poste :

    Fiche de poste professeur de musique de chamlbre avec piano

    Fiche de poste professeur d'alto

    Fiche de poste professeur de trombone

Vous souhaitez postuler ? Envoyez votre candidature par voie postale à : IESM, 380 avenue Mozart, 13100 Aix-en-Provence

Votre candidature devra comporter les éléments suivants : Une lettre de motivation, un curriculum-vitae, votre projet pédagogique, la photocopie de vos diplômes et le cas échéant, la photocopie de votre dernier arrêté de situation administrative.

Date limite de dépôt des candidatures (cachet de la poste faisant foi) : Lundi 27 mai 2019

Les candidats retenus seront convoqués devant une commission de recrutement. Les épreuves comprendront une mise en situation pédagogique (30 min) et un entretien avec le jury (30 min).

Commisson de recrutement : jeudi 13 et vendredi 14 juin 2019

Informations : Thierry STIEGLER, Directeur des études - thierry.stiegler@iesm.fr

Téléchargez le réglement des études du cursus DNSPM

 

IESM Affiche recrutements juin 2019

Documentation

Vous trouverez ci-dessous les documents téléchargeables en rapport avec le cursus du DNSPM.

 

 

 

 

Contact

logo footer IESM Institut d Enseignement Superieur Musique Europe et Méditerranée formation enseignant aix en provence

Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique - Europe et Méditerranée

380 Avenue W.A. Mozart
13100 AIX-EN-PROVENCE

Tél : +33(0)4 42 60 43 40Deficients auditifs RVB 20x20

Email : contact[at]iesm.fr

 

 

Nos partenaires

 

Logo allsh NB LOGO Region Sud NB